L'univers de Yoru

Rien n'est plus énivrant que coucher sur le papier l'enchantement des mots

Epitomé 1

Un matin, Chloé aperçut un petit écureuil et le suivit au plus profond des bois, en rigolant et en dansant joyeusement.
Elle appela Alice et Allan qui jouaient sur la balançoire un peu plus loin, mais ils ne voulaient pas la suivre. De nature très timide, ils n’osaient désobéir aux ordres de leurs parents et ne
s’approchaient jamais des bois.
Chloé était différente, elle se sentait irrémédiablement attirée par les mystères de cette forêt, comme si elle la connaissait.
Pendant ce temps, non loin de là dans un magnifique champ de coquelicots, un être bien étrange chantait une merveilleuse mélodie.
Mylène était une jeune fée douce et timide qui n’aimait guère la compagnie des autres fées. Alors elle s’en allait chanter des journées entières dans les champs et les vallées. Mais elle se sentait seule et triste, si bien que toute sa famille avait fini par la surnommer Tristana, car jamais ils ne la voyaient sourire.
Ce jour-là, le ciel était d’un magnifique bleu noir, ce qui enchanta la petite fée.
Je m’ennuie aujourd’hui, les oiseaux ne chantent pas et les fleurs commencent à faner, pensa-t-elle.
Elle se dirigea vers la rivière et chanta, posée sur une branche d’arbre :
« J’ai essayé de vivre parmi les miens, mais je me sens si seule. J’aimerais tant que quelqu’un m’aime dans ce monde si cruel. Ce paradis inanimé, l’endroit où je suis née, me donne le vertige et pourtant je ne puis le quitter.
Comme j’ai mal, moi la petite fée, sans personne pour m’écouter.»
«Je t’écoute, moi » dit une toute petite voix.
Mylène fut fort surprise. Elle regarda autour d’elle pour savoir d’où venait cette petite voix. À l’ombre d’un grand chêne se trouvait une petite fille rousse avec de longues tresses. Une humaine, elle n’en avait jamais vu d’aussi près. Elle semblait douce et gentille, alors Mylène s’approcha timidement.

« Bonjour» dit-elle sur un ton légèrement effrayé.

«Maman a tort, les fées existent vraiment, je m’appelle Chloé et toi ?»

«Mylène» répondit la petite fée un peu angoissée.

«Tu as une voix sublime, puis-je passer du temps en ta compagnie ?»

Mylène se sentit remplie de joie à l’idée d’avoir une amie. On lui avait toujours dit de ne pas s’approcher des humains, mais Chloé semblait si adorable qu’elle décida de la suivre puis la Reine n’avait-elle pas expliqué qu’aucun humain ne pouvait franchir la barrière entre les deux mondes ? Cette petite fille avait peut-être une partie d’elle-même non humaine…
Chloé lui apprit l’âme-stram-gram et Mylène chanta pour elle.

«C’est une belle journée, n’est ce pas Mylène ? Mais dis-moi, vis-tu seule ici ?» dit la fillette.

«Non, je ne suis pas seule ici-bas, je te dis tout, mais tu dois me promettre de ne jamais rien
révéler aux autres humains

Chloé le jura et Mylène lui fit découvrir le monde enchanté. Elles croisèrent des centaures, des faunes, des phénix, nagèrent avec les sirènes.

«A-t-on jamais vu une fée devenir amie avec une humaine ?» dit le Cheshire cat perché sur son arbre avec un sourire machiavélique.

L’horloge tournait dans la demeure des Cooper et Leila s’inquiéta de ne pas voir Chloé revenir pour le goûter.
À force de jouer, Mylène et Chloé ne virent pas le temps passer avant que l’ombre de la lune ne cache le soleil. C’est à cet instant que la petite fille réalisa que sa nounou devait s’inquiéter.

«Mylène, s’il te plaît, pourrais-tu m’aider à retrouver le chemin de ma maison ?» dit-elle apeurée par la soudaineté de la noirceur de la forêt.

«Bien sûr » répondit la petite fée dont la joie rayonnait désormais sur le visage.

Elle éclaira le chemin grâce à la poussière magique de ses ailes et elles prirent la route.
Après être tombées sept fois sur des chemins sans issue, elles aperçurent la petite ferme au bout de la nuit. La petite fille lui offrit un dernier sourire avant de courir jusqu’à la porte de sa maison.
Allan et Alice étaient déjà couchés, mais Leila l’attendait sur le pas de la porte, l’air fâché.

«Peux-tu me dire où tu étais ? Je me suis inquiétée ! »

« Je me suis perdue dans la forêt et ma nouvelle amie m’a aidée à retrouver le chemin de la
maison. Je suis désolée

0 Partages

Précédent

Chapitre 5 : Retour à Poudlard

Suivant

Lieux d’achats : ” La déesse perdue”

  1. Xena

    Très beau conte pour enfant. Il me tarde de le lire en entier.

    Quand sera t-il publié ?

    • Krikri

      on dirait qu’à l’instar de Mylène Farmer, l’auteure entretient le mystère 😉

      • Yoru

        Je vois que des personnes aimeraient qu’il soit publié. Je vais donc en discuter avec mon éditeur et trouver une personne pour l’illustrer 🙂
        Merci pour votre soutien
        Yoru

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén