L'univers de Yoru

Rien n'est plus enivrant que coucher sur le papier l'enchantement des mots

Catégorie : L’officine

Tous avec Ecosia

Disons STOP  aux GAFA et comment mieux commencer sinon en remplaçant GOOGLE par ECOSIA !

Toutes les 15 recherches environ vous planterez un arbre 🙂

https://www.ecosia.org/

De la création d’Eodyar : Troisième ère

Désolée, ce contenu est réservé aux abonné(e)s. N’hésitez pas à vous inscrire pour accéder à tout les articles. 🙂

Citation africaine


La persévérance est un talisman pour la vie

0 Partages

Petite citation poétique


Sous la haute fougère elle glisse en silence,
Parmi les troncs moussus s’enfonce et disparaît.
Les bruits cessent, l’air brûle, et la lumière immense
Endort le ciel et la forêt.

Charles Marie Leconte De Lisle

0 Partages

Pour la jeunesse LGBTQ !


Projet

Bonjour à toutes et à tous,

J’ai un grand projet qui me tient fortement à cœur : créer une collection LGBT jeunesse pour permettre aux ados et aux jeunes adultes, entre autres, de pouvoir s’identifier à des personnages qui leur ressemblent dans un style qu’ils aiment.

J’écris surtout de la science-fiction, de l’heroic fantasy, du post-apocalyptic, mais aussi des nouvelles sur des thèmes tels que les “centres de réadaptation”.

Il est important que chacun(e) puisse se sentir bien dans son corps dans un monde qui rejette encore fortement la transsexualité, la bi-sexualité, l’homosexualité entre autres.

Le taux de suicide chez les ados et jeunes adultes LGBT ne cesse d’augmenter, sans compter ceux qui se retrouvent sdf car rejetés par leur famille.

Mon but à long terme est de pouvoir verser une partie de mes droits d’auteur au Refuge, qui aide tous ces jeunes !

C’est pour cela que j’ai besoin de votre aide pour mener à bien ce projet.

Grâce à vous, je pourrai publier mes livres, organiser des salons littéraires et financer des campagnes de publicité pour la sortie de mes livres.

Et n’oubliez pas : les petites ruisseaux font les grandes rivières 😉

Merci,

Yoru

http://www.lepotcommun.fr/pot/38be2miz

0 Partages

réflexions sur le monde


Réflexions sur le monde

Bonjour à toutes et à tous,

Le monde d’aujourd’hui est un univers parfois dur et cruel nous laissant peu de temps pour réfléchir, vivre nos passions etc…
Parfois il nous arrive de nous sentir étouffés par la pression sociétale, jugés ou mis dans une case, ce qui cause beaucoup de stress !

Comment lutter contre cela ?

Passez tout simplement du temps dans la nature !
Où que vous viviez, prenez le temps d’aller dans la nature.
Cela vous aidera à calmer votre esprit et à ouvrir davantage votre cœur.
Ainsi, dès que vous vous sentez dépassé par les événements, promenez-vous dehors et appréciez simplement la vie autour de vous.
En passant seulement 30 minutes dehors, que ce soit dans une forêt, en bord de mer, à la montagne, dans un parc, vous allez vous sentir mieux et plus calme.
Ecoutez le chant des oiseaux, le bruissement du vent dans les arbres, humez l’odeur salée de la mer…

Respirez profondément et laissez le bonheur vous envahir !

Les misérables : chef d’oeuvre littéraire du 19e siècle


Cette œuvre fut publiée en 1862. Elle fut écrite par Victor Hugo, un de mes auteurs français favoris. J’ai lu cet ouvrage ( les 3 premiers tomes) à l’âge de dix ans et il a totalement bouleversé, dans mon esprit d’enfant, la vision de la vie que j’avais alors.
Je me sentais très proche de Cosette et de Gavroche. Je me suis d’ailleurs déguisée en Gavroche pour le carnaval de l’école cette année-là ( petite anecdote lol).

Victor Hugo y relate la vie miséreuse de cette époque à travers le destin de divers personnages gravitant autour de Jean Valjean, le protagoniste principal du livre, de sa sortie du bagne à sa mort.

L’œuvre  Les Misérables comporte cinq tomes.

Le tome 1, intitulé Fantine, comporte 5 livres (ou chapitres) :

_ Le juste nous conte l’histoire de Monseigneur Myriel, évêque de Digne, homme de grand cœur, qui s’est donné pour chemin de vie l’aide aux miséreux et qui d’ailleurs aidera Jean Valjean à prendre un nouveau départ.

_ La chute relate la sortie de Jean Valjean du bagne et les difficultés qu’il rencontre pour se réinsérer dans la société.

_ En 1817 nous décrit la vie parisienne de cette époque et présente le personnage de Fantine qui, à la fin du chapitre, devra faire face à l’abandon par son amant, alors qu’ils ont déjà un enfant.

_  Confier c’est quelquefois livrer. Ce chapitre se déroule 6 mois après le précédent. Il nous décrit la vie de Fantine et de sa fille Cosette, ainsi que leur lutte pour survivre au quotidien.

J’ai été très touchée par le personnage de Cosette, cette petite fille réduite en esclavage par le couple Thénardier qui détourne l’argent envoyé par sa mère dans le but de s’occuper d’elle.

_ Le descente. On y retrouve Valjean, qui se nomme désormais Mr Madeleine, en pleine rédemption. Il assistera à la mort de la jeune Fantine, qui lui fait promettre de veiller sur Cosette. C’est ainsi qu’il ira sauver la fillette. On y fait aussi la connaissance de personnages importants tels que les Thénardier, leur fils Gavroche (qu’ils ont abandonné) et Javert.

Le second tome est intitulé Cosette 

Il est divisé en deux parties : La bataille de Waterloo, antérieure au tome 1 et La vie monacale, consacrée à la traque de Jean Valjean, alternant les périodes d’accalmie avec Cosette (chez le père Fauchelevent) et les poursuites de Javert.

Le troisième tome est celui de Marius

L’action se déroule entre 1830 et 1832. Le père Fauchelevent est mort. Jean Valjean et Cosette, alors âgée de 15 ans, ont quitté le couvent. Le tome s’ouvre et se referme sur le personnage de Gavroche. Victor Hugo se lance dans une longue digression sur le gamin de Paris, âme de la ville dont la figure emblématique est Gavroche, fils des Thénardier, mais surtout garçon des rues.

On y découvre Marius, petit-fils d’un royaliste, fils d’un bonapartiste, qui choisit son camp à 17 ans, quitte son grand-père et fréquente les amis de l’ABC, groupe de révolutionnaires idéalistes, et côtoie la misère. Son destin croise celui de Cosette dont il tombe amoureux. Marius découvre ainsi que le sauveur de son père est un infâme bandit et que le père de celle dont il est amoureux se cache de la police.

Le quatrième tome porte le nom de : L’idylle rue Plumet et l’épopée rue St Denis

Le premier livre replace les évènements dans le contexte historique de la situation insurrectionnelle à Paris au début de l’année 1832. Ensuite se déroulent en parallèle plusieurs vies qui vont converger vers la rue de la Chanvrerie. D’abord le personnage d’Éponine, amoureuse déçue de Marius, ange du bonheur quand elle confie à Marius l’adresse de Cosette ou quand elle défend le domicile de celle-ci contre l’attaque de Thénardier et sa bande, ange du malheur quand elle cache à Marius la lettre de Cosette ou quand elle l’envoie sur la barricade.

Éponine, martyre de l’amour quand elle intercepte la balle destinée à Marius et qu’elle meurt dans ses bras.

Hugo renoue ensuite avec le parcours de Jean Valjean et Cosette depuis leur entrée au couvent du Petit-Picpus. On assiste à l’éclosion de Cosette.  Grâce aux informations d’Éponine, l’idylle entre Cosette et Marius peut reprendre rue Plumet, initiée par une lettre d’amour (un cœur sous une pierre) et se poursuit jusqu’au départ précipité de Jean Valjean et Cosette pour la rue de l’Homme-Armé.

Vient ensuite le personnage de Gavroche, gamin des rues, spontané et généreux, capable de gestes gratuits (la bourse volée à Montparnasse et donnée à Mabeuf, l’aide apportée à l’évasion de son père). On le découvre aussi paternel et responsable quand il recueille, dans l’éléphant de la Bastille, les deux gamins perdus dont il ignore qu’ils sont ses frères.

Tous les protagonistes de l’histoire, ou presque, convergent alors vers la rue de la Chanvrerie et la barricade de la rue Saint-Denis : les amis de l’ABC par conviction révolutionnaire, Mabeuf et Marius par désespoir, Éponine par amour, Gavroche par curiosité, Javert pour espionner et Jean Valjean pour sauver Marius.

Enfin vient le tome 5 : Jean Valjean 

C’est celle de la mort et de l’effacement. Mort des insurgés sur la barricade, qui a commencé à la fin du tome précédent par celle d’Éponine et de M. Mabeuf et qui se poursuit par celle de Gavroche puis par l’anéantissement de la barricade. Jean Valjean se situe comme un ange protecteur : ses coups de feu ne tuent personne, il se propose pour exécuter Javert, mais lui permet de s’enfuir et sauve Marius au dernier instant de la barricade.

On assiste ensuite au suicide de Javert et à l’effacement de Jean Valjean.

L’idylle entre Marius et Cosette se concrétise par un mariage. Jean Valjean s’efface peu à peu de la vie du couple, encouragé par Marius qui voit en lui un malfaiteur et un assassin. Marius n’est détrompé par Thénardier que dans les dernières lignes du roman et, confus et reconnaissant, assiste avec Cosette aux derniers instants de Jean Valjean.

À mes yeux, nous devrions tous avoir lu au moins une fois cette œuvre capitale qui ouvre les yeux sur la réalité de la vie, encore très d’actualité de nos jours !

 

 

Si vous étiez un personnage de votre livre, une des deux héroïnes, laquelle seriez-vous ?


Cette question m’a été posée par Vincent B.

Si je devais choisir, je dirais Ornela sans la moindre hésitation.

Pourquoi ?

Car elle et moi avons beaucoup en commun, à commencer par un passé douloureux.
Je dois avouer que je me suis un peu inspirée de ce que je suis en la créant.
Tout comme moi, elle ne fait pas confiance aux êtres humains et le lieu où elle se sent le mieux est la nature.
Elle a également une grande force de caractère tout en étant extrêmement sensible et elle est prête à tout pour sauver les personnes qu”elle aime, même si pour cela elle doit affronter la mort.
C’est une femme humble et courageuse, très discrète et qui agit souvent dans l’ombre sans rien demander en retour. Très à l’écoute et visionnaire pour son époque.
Et, dernier point, elle a ce côté garçon manqué tout en gardant une part de féminité, donc aux antipodes de Syrina qui, elle, est une jeune femme très coquette.

Yoru

PS : Vous aussi, vous avez une question ? Qu’elle soit en rapport ou non avec le livre, n’hésitez pas à me la poser en commentaire et j’y répondrai dès que possible.

Take care

0 Partages

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén